Mali : Mouvement au sein de la police nationale : Mali : Mouvement au sein de la police nationale :

Mali : Mouvement au sein de la police nationale : Moussa Ag Infahi, un DG pris en otage par des syndicalistes

Sep 14, 2020

En échange d’être maintenu à son poste ou  d’être nommé secrétaire général du ministère de la Sécurité et de Protection civile, le directeur général de la police, Moussa Ag Infahi se serait soumis à la volonté de certains syndicalistes qui se disent  proches des hommes forts de  Kati. Ils ont promis d’intercéder auprès du CNSP pour défendre sa cause. Et, c’est ce qui explique ces mutations qui ne riment avec aucune logique.

 

A la faveur du changement de régime, nombreux sont les fonctionnaires ou autres agents de l’Etat qui sont  prêts à vendre leur âme au diable pour  pouvoir occuper des postes importants. Parmi ce lot de fonctionnaires, figure l’actuel directeur général de la police nationale, Moussa Ag Infahi. Connu pour sa médiocrité, son laxisme,  le DG de la police fait partie de cette race de policiers prêt à bafouer les exigences élémentaires de sa corporation pour arriver à ses fins.

A la faveur des mouvements que le patron du CNSP est en train d’opérer dans la chaine de commandement  militaire, AG Infahi a profité pour satisfaire le vœu de certains membres des syndicats qui sont dans la dynamique de règlements de compte.

La semaine dernière, le DG Infahi, en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés, a procédé à des mutations de certains commissaires de polices. Les mouvements ont concerné entre autres la BIJ, la direction des renseignements généraux et de la surveillance du territoire, des commissariats de Bamako, le 2e arrondissement de Kayes. Dans la pratique, le DG ne doit aucune explication aux agents pour des cas de mutation.

Toutefois, dans ce cas expresse, des chuchotements font état de non dits dans la décision de Moussa Ag Infahi.

Selon nos investigations. Moussa Ag, paniqué. Dans la crainte d’être relevé de son poste aurait accepté l’offre de certains membres des syndicats de police. Il nous revient que ces responsables syndicaux qui disent être proche de la junte, ont approché le DG de la police pour le convaincre qu’ils peuvent intercéder auprès du président du CNSP afin qu’il soit nommé secrétaire général du ministère de la Sécurité ou à défaut être maintenu à son poste actuel. Infahi aurait fini par mordre l’hameçon. Il s’exécute comme un prisonnier aux mains de ses ravisseurs. Du coup, ceux qui se disent être des « amis » de Assimi Goita » finissent par avoir la tête des commissaires qu’ils ont toujours « combattus » en cachette. Dans ce lot de nouveaux promus, figure un commissaire à la « moralité douteuse » et dont le « comportement » a été récemment dénoncé par la population. Si Moussa Ag Infahi se souciait un tout petit peu de la discipline au sein de la police, un tel commissaire allait disparaitre ne serait ce que pour l’humiliation subie. Comme le ridicule ne tue plus, le DG se soucie plus de sa personne que de l’avenir de la corporation accepte d’être trimballer.

Il faut noter que c’est sous son commandement que le laisser aller au sein de la police a pris une proportion jamais égalée dans ce corps jadis discipliné. Dans le milieu des porteurs d’uniformes ne dit-t-on pas qu’être chef, c’est être ferme, c’est aussi prendre des décisions réfléchies, motivées, muries, sans pression. Rien de tout ça ne motive les actes posés par le DG parachuté à la tête de la police, il y a cinq ans.

La seule chose qui le préoccupe, c’est qu’il ne soit pas dérangé dans son « sommeil » et qu’il soit vénéré comme un prince du jour.

Nous y reviendrons

A.S.

Source : Arc en Ciel

(Source)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. Populaires
  2. Tendances
  3. Commentaires

Facebook

Calendrier

« Septembre 2020 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30