Mali : RÉSOLUTION DE LA CEDEAO DANS LA CRISE Mali : RÉSOLUTION DE LA CEDEAO DANS LA CRISE

Mali : RÉSOLUTION DE LA CEDEAO DANS LA CRISE MALIENNE QUAND LA SOLUTION DEVIENT PROBLÉMATIQUE !

Juil 29, 2020

Deux mois durant,  l’actualité au  niveau national a  été dominée  par   la crise politique qui oppose le régime en place au  mouvement du 5 juin. Et comme en 2012, la CEDEAO    s’est autosaisie de la situation pour tenter de trouver une solution.  Si  Dans sa résolution finale   , l’Institution sous régionale  a dénombré un certain nombre de points susceptibles de  réconcilier toutes les parties prenantes. Cependant, tel semble ne pas être le cas si l’on se réfère aux différentes réactions   des citoyens.   En claire, certains craignent,  l’extension de la crise  dans  certaines  zones à travers une possible application des pouvoirs exceptionnels conférés au Président de la République par l’article 50 de la  Constitution.

 

Le Mali   n’a pas connu une stabilité  sur tous les plans de la vie socioéconomique depuis  mars  2012. Parlant  justement de cette crise de 2012,   toutes les institutions avaient été  dissoutes par  des militaires putschistes conduits par le capitaine Amadou Haya SANOGO. À l’époque toutes les tentatives de déblocage de la situation avaient échoué sauf celle de la CEDEAO qui a  réussi à   rétablir  l’ordre constitutionnel. Par la suite,  des élections ont été tenues  et IBK  a été  élu chef de l’Etat  en 2013 et depuis  2018, il est à son second mandat. Vivant toujours les séquelles de 2018, le pays connaît depuis   quelques deux mois, une nouvelle crise politique.   Et comme lors de la première, la CEDEAO s’est invitée une nouvelle fois dans la médiation   pour un retour à la normale. Dans ses propositions de sortie de crise, la CEDEAO  demande la « démission immédiate des 31 députés dont l’élection est contestée;  la recomposition de la Cour constitutionnelle conformément aux dispositions constitutionnelles du Mali;  la mise en place d’un Gouvernement d’union nationale avec la participation de l’opposition et de la société civile;  la mise en place d’une commission d’enquête pour situer les responsabilités dans les violences qui ont entraîné des décès, des blessés et des dégâts matériels au cours de ce mois de juillet » . Une autre proposition phare de la CEDEAO  consiste à  conférer au Chef de l’Etat IBK l’usage de l’article 50 de la Constitution.

Le dit ( …)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MERCREDI 29 JUILLET 2020

 Par Mahamane TOURÉ

Source : NOUVEL HORIZON 

(Source)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. Populaires
  2. Tendances
  3. Commentaires

Facebook

Calendrier

« Août 2020 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31