MaliKonokow.com

MaliKonokow.com

orgasme

Selon une nouvelle étude, un grand écart d’orgasme existe toujours entre les hommes et les femmes car les hommes à 66% atteignent toujours l’orgasme plus vite que les femmes à 43%.

La nouvelle étude réalisée par la société de jouets sexuels Lelo et publiée le 5 juillet a révélé que près d’une femme sur 20 n’a jamais eu d’orgasme avec un partenaire sexuel.

Le résultat de l’enquête qui a impliqué 4000 participants hétérosexuels féminins et masculins à travers le Royaume-Uni a également révélé que de nombreux partenaires masculins ne savent pas que les femmes ne jouissent pas avec la majorité des participants dans les relations disant que leur partenaire a de l’orgasme 60% du temps.

Selon l’étude, cela ne serait pas dû au fait que certaines femmes ne sont pas physiquement capables d’atteindre l’orgasme pendant les rapports sexuels, mais plutôt au manque d’attention de leur partenaire qui ne s’attarde pas trop sur les préliminaires.

Selon une étude supplémentaire, Lelo a révélé que trois personnes sur 10 simulent régulièrement leurs orgasmes, les femmes étant plus susceptibles de le faire.  Et seulement un tiers des personnes interrogées ont parlé à leur partenaire de leurs orgasmes, ou plutôt du manque d’orgasmes – les hommes (73%) étant plus susceptibles de soulever le problème que les femmes (56%).

 “Le fossé de l’orgasme fait référence aux statistiques qui montrent que dans les expériences sexuelles hétérosexuelles, les hommes ont plus d’orgasme que les femmes”, explique Kate Moyle, spécialiste du sexe et des relations à Lelo.

Nous constatons également que cet écart n’existe pas lorsque les femmes ont des expériences sexuelles avec des femmes, ce qui suggère que cet écart est lié au sexe.”

Selon Kate, les facteurs qui augmentent l’écart d’orgasme sont entre autres le manque d’éducation, les différences culturelles et le fait que de nombreuses personnes se concentrent sur les rapports sexuels pour atteindre l’orgasme , alors que la vérité est que beaucoup de femmes ont besoin d’une stimulation clitoridienne pour atteindre l’orgasme .

 Expliquant pourquoi le clitoris est «tellement ignoré», Kate affirme:

 «Cela est renforcé par le fait que nous voyons représenter dans de nombreuses formes de relations sexuelles en ligne et dans les médias, où les femmes semblent atteindre l’orgasme après une pénétration sexuelle avec peu ou pas d’excitation», dit-elle.

 «Généralement, nous séparons également les préliminaires et le sexe, ce qui met l’accent sur le« sexe »comme événement principal, alors que si nous recadrons et pensons que le but du sexe est le plaisir réciproque, le clitoris, qui est la principale source de plaisir chez la femme avec 8000 terminaisons nerveuses attirerait plus l’attention.”

“Il ne s’agit pas de détourner l’attention de la pénétration, mais de veiller à ce que les gens sachent que lorsque les femmes sont excitées, le clitoris devient rigide comme le pénis, et cela signifie que la structure interne peut être stimulée et peut créer des sensations agréables à travers les rapports sexuels.”

“L’effet secondaire de ce manque d’éducation sexuelle est que peu d’entre nous se sentent confiants en ce qui concerne la communication sexuelle et sont ouverts sur ce qui leur fait du bien, et c’est l’une des voies clés pour créer un changement.”

L’article Étude: 3 femmes sur 10 font semblant d’avoir de l’orgasme…Voici pourquoi! est apparu en premier sur AfrikMag.

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, pour dénouer la crise politique qui secoue son pays, a rencontré ce dimanche à Bamako une délégation de l’opposition regroupée au sein du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques. S’il s’est félicité de cette rencontre, ses hôtes ont tenu immédiatement après une réunion pour marquer leur déception et même durcir le ton.

Après l’imam Mahmoud Dicko, samedi, le chef de l’État a reçu dimanche des représentants de la coalition du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques coalition, qui rassemble responsables religieux et personnalités de la société civile et du monde politique. Depuis juin, ce mouvement a fait descendre dans les rues de la capitale des dizaines de milliers de personnes opposées au pouvoir en place. Selon la présidence, ces concertations ont pour but de décrisper la situation politique.

Et pour le président malien, la rencontre en soi est une victoire pour le Mali. Le communiqué officiel diffusé à l’issue de la réunion poursuit, qu’au cours de l’entrevue, le chef de l’État a réitéré à ses hôtes sa volonté de les voir représenter au sein du futur gouvernement d’union nationale. Quid du mémorandum, que le Mouvement du 5 juin lui a adressé ? Il a invité ses interlocuteurs à engager à ce sujet des échanges avec la majorité présidentielle.

Nouvelle manifestation ce vendredi
Du côté des opposants la lecture de la rencontre est tout autre. Ils estiment que le président IBK a ignoré leurs demandes contenues dans le mémorandum, notamment la nomination d’un Premier ministre de pleins pouvoirs issu de leurs rangs pour redresser le pays. L’opposition durcit même le ton en exigeant à nouveau la démission du chef de l’État alors que cette revendication ne figurait plus dans leurs revendications et n’était plus présente dans le mémorandum.

Et comme si les responsables du Mouvement du 5 juin voulaient à nouveau montrer leurs muscles, ils annoncent une nouvelle manifestation ce vendredi.

Nous lui avons indiqué que nous avons un mémorandum qui a été élaboré et qui a été transmis par le canal de l’autorité morale du mouvement, l’imam Mahmoud Dicko, donc nous étions venus répondre à son invitation pour voir les suites qu’il donne à ce mémorandum. Le président de la République nous a indiqué qu’il souhaite que nous discutions avec le parti qui soutient l’action gouvernementale, autrement dit le parti de la majorité présidentielle, et que donc ce qui serait convenu avec le parti de la majorité présidentielle et qui s’inscrit dans le cadre des lois et de la Constitution, il verra donner une suite favorable à cette discussion. Nous l’avons écouté courtoisement, nous avons compris qu’en réalité il n’y avait pas de discussion à faire et la conclusion que nous avons tirée c’est qu’en réalité le président a simplement réservé une fin de non-recevoir de nous recevoir au mémorandum qui lui a été transmis.

Par RFI

balle

Comme on le dit souvent… « Ce que femme veut, Dieu veut », mais dans ce contexte précis, est-il judicieux de dire que Dieu accordera le vœu de cette jeune femme ghanéenne ?

En effet, une jeune femme soutient qu’elle a besoin d’un homme qui peut prendre une balle pour elle à tout prix.  Qu’il pleuve ou qu’il neige, elle veut quelqu’un qui la soutiendra et mourra peut-être pour elle.

La jeune ghanéenne a via son compte twitter annoncé son souhait en écrivant:

 “J’ai besoin d’un gars qui prendra une balle pour moi.”

Maintenant la question est de savoir à cette époque de la vie, quel homme prendrait le risque de perdre sa vie à cause d’une femme?

L’article “J’ai besoin d’un homme qui prendra une balle pour moi”, dixit une Ghanéenne est apparu en premier sur AfrikMag.

La réouverture des frontières est décidément un casse-tête. La Grèce a dû prendre des mesures drastiques ce dimanche, en fermant ses frontières à tous les ressortissants de Serbie jusqu’au 15 juillet, en raison d’une flambée de contaminations au Covid-19 dans ce pays. La Serbie a d’ailleurs dû déclarer vendredi l’état d’urgence dans sa capitale, Belgrade, après avoir enregistré la plus forte hausse de nouveaux cas de coronavirus depuis avril. La Grèce a pris sa décision après avoir analysé les données épidémiologiques, a indiqué la porte-parole du gouvernement grec Aristotelia Peloni.

6000 voyageurs testés chaque jour en Grèce

S’efforçant de sauver sa saison touristique, alors que le secteur représente 25% du PIB, la Grèce a mis en place un système de dépistage des voyageurs reposant sur un questionnaire et un QR code, dans le but de limiter au maximum le nombre de cas importés. A leur arrivée, les voyageurs reçoivent un code-barres après avoir rempli un questionnaire demandant notamment leur pays d’origine et les pays qu’ils ont visité les deux semaines précédentes. Quelque 6000 tests sont ainsi effectués quotidiennement sur les voyageurs entrant dans le pays. Jusqu’à présent, la Grèce a relevé moins de 200 décès liés à la pandémie.

The post Coronavirus : la Grèce ferme ses frontières à tous les ressortissants de Serbie appeared first on L'Echo Touristique.

Future Vision est une agence de communication évoluant principalement dans le digital, par exemple dans le marketing digital pour les entreprises.

Existant officiellement depuis 2018, l’entreprise a été créée par trois amis. Badara Aliou Barry, Sanoussi Sarre et Désiré Agbemenou. En plus de Badara Aliou Barry et de ses associés, l’entreprise compte 3 employés, soit un total de 6 personnes. Badara Aliou Barry, informaticien de formation, était employé dans une entreprise qui faisait dans le développement de marques. N’arrivant pas à trouver d’agence de communication pour faire la promotion de son frère, 2BTO King, un artiste très connu auprès des jeunes, qui venait de se lancer, Barry décide avec ses amis de s’en occuper eux-mêmes. Ils ont tout d’abord entrepris des recherches pour confectionner et mettre sur pied tout ce dont ils avaient besoin pour la promo du néo rappeur. Un coup d’essai qui fût satisfaisant. Auréolé par la réussite du premier concert qu’ils ont organisé, selon leurs dires, ils décident de se maintenir sur cette voie et de faire naître Future Vision. Sans véritables ressources au début, comme ils le confient eux-mêmes, ils parient sur le nom de l’entreprise et leur grande ambition. Celle de s’imposer au Mali dans le très concurrentiel marché de la communication. Pour cela, la triplette compte sur ses compétences, qu’elle juge parfaitement complémentaires. Outre Barry, qui est informaticien, les deux autres évoluent dans l’impression. Travaillant officieusement depuis 2015, l’entreprise a depuis 2018 changé de statut, investi un local et salarié six personnes. Elle a été en 2019 partenaire de l’évènement Mali Awards, qui récompense les acteurs méritants de la culture malienne. Futur Vision forge son expérience et son carnet d’adresses en travaillant avec de nombreux clients. Elle revendique d’avoir collaboré avec des entreprises, des particuliers, des associations et même avec l’administration publique.

Aminata Keita

Cet article Future Vision : Une autre vision du digital est apparu en premier sur Journal du Mali.

Les quotidiens sénégalais reçus, ce lundi à APA, mettent l'accent sur la sortie du député Moustapha Cissé Lô, ancien président du Parlement de la Cedeao et membre de l'Alliance pour la République (Apr, au pouvoir), qui insulte ses camarades militants, le député Farba Ngom et le journaliste Yakham Mbaye."Vice-président de l'Assemblée nationale: Cissé Lô déborde et annonce sa démission", écrit Le Quotidien dans sa manchette.

"Déballages, insultes au haut sommet de l'Etat: Le peuple sous le choc", titre L'As, expliquant que Macky actionne la commission de discipline et que Cissé Lô démissionne de son poste de vice-président de l'Assemblée nationale.

"Audios avec insultes et accusations contre des responsables du régime-Macky exclut Cissé Lô, la commission de discipline (de l'Apr) se réunit aujourd'hui", titre Les Échos, rappelant que cette commission est composée d'Abdoulaye Badji, d'Abdoulaye Daouda Diallo, de Mbaye Ndiaye, de Benoît Sambou, d'Abdou Mbow, d'Oumar Guèye et d'Awa Guèye.

Le journal rappelle que "dans ses audios, Cissé Lô a copieusement insulté Farba Ngom et Yakham Mbaye". Ce qui pousse l'ancien ministre de l'Apr, Mbagnick Ndiaye, à dire dans Source A: "On ne peut pas emprisonner Assane Diouf (qualifié d'insulteur public) et laisser libre Cissé Lô".

Parlant de "l'activation de la commission de discipline de l'Apr après ses insultes publiques", Vox Populi titre que "Macky envoie Cissé Lô à la guillotine". Selon ce journal, "l'Apr exprime son effroi et son indignation après les propos d'une extrême gravité de Cissé Lô".

"Incontestablement, cela constitue une brutale agression contre la République, ses institutions et nos valeurs sociales", estime Vox Populi, poussant Libérationà écrire: "L'Apr ou le parti des insanités: Les Sénégalais révoltés et scandalisés".

"Cissé Lô, Farba Ngom et Yakham Mbaye: La République dans toute sa laideur", titre Lii Quotidien, à côté de La Tribune qui écrit que "Cissé Lô déchire le Macky".

A propos de ces "injures, insanités et accusations au sommet de l'Etat", EnQuête note que "la République (est) indisposée".

"Entretien-réplique: Yakham Mbaye, toutes griffes dehors", titre Walf Quotidien, dans lequel journal, M. Mbaye affirme: "Tout se passe comme si l'honneur de la Première dame vaut plus que celui de ma mère. Cissé Lô devait être arrêté depuis longtemps; il urge de trouver les moyens de l'arrêter. Moi, le Zorro défendant tête baissée du camp auquel il appartient contre les ennemis dedans, c'est fini !"

Dans son dossier du jour, EnQuête s'intéresse à la campagne agricole et pose "l'équation des intrants" agricoles. Selon le journal, l'hivernage s'installe, les prévisions pluviométriques sont bonnes et les intrants font défaut. Pourtant, souligne EnQuête, "le budget alloué à la campagne agricole s'élève à 60 milliards de francs cfa".

"Inondations de 2000 à nos jours: Des milliards dans les égouts", titre Sud Quotidien, pendant que L'Info s'entretient avec Baïdy Agne, président du Conseil national du patronnat (Cnp), qui affirme que: "Les baisses des chiffres d'affaires (à cause du coronavirus) vont de 10 à 100%".

Cet article La presse sénégalaise à fond sur la crise à l’Apr est apparu en premier sur Journal du Mali.

fete-20-janvier-defile-militaire-armee-malienne-militaire-enfant-soldat-forces-ordre-maitien-securite-terre-malienne-forsat-femme-famaLes membres du Mouvement populaire pour le changement, un parti politique, s’étaient, à la faveur de l’inauguration de leur siège sis à Sebenicoro, réunis, samedi 4 juillet 2020, pour un don de sang destiné aux FAMa. C’était sous la houlette de Mahamadou Abdoulaye Doumbia, président du parti en compagnie d’Abdrahamane Coulibaly, secrétaire général du MPC.

Plus de doute sur l’existence physique du tout nouveau parti politique. Le MPC (mouvement populaire pour le changement) qui a récemment reçu son récépissé de parti politique. Pour l’inauguration de son siège, sis à Sébénicoroprès de la mairie, les militants ont décidé de marquer cette cérémonie par un acte indélébile : soutenir les FAMa par le don de sangs. Pour l’occasion, le président du MPC Mahamadou A. Doumbia, enseignant de profession, n’a pas caché sa joie : « Au-delà de cette inauguration, l’initiative d’organiser cette journée de don de sang est venue de la jeunesse du parti. Je dis chapeau à cette jeunesse pour la tenue d’une telle initiative qui va beaucoup servir nos militaires ».

Dorénavant impliqué dans la lutte politicienne, M. Doumbia tient à souligner qu’il y a encore beaucoup de projets visant à aider les orphelins et les veuves des militaires maliens. Et de clarifier qu’ils sont à leur première fois de consacrer une journée au don de sang pour les FAMa. Ce qui l’amène à dire que même si les jeunes parviennent à trouver une soixantaine de poches pour ce début d’activités, cela ne sera pas mauvais.« Le parti est né il y a presque une année. C’est pourquoi, ajoute le président du MPC, nous avons initié ce premier geste pour à la fois magnifier l’anniversaire du parti, mais aussi et surtout pour aider les FAMa à sortir des difficultés ».

Le MPC est un parti politique qui a pour missions de conquérir le pouvoir à tous les niveaux, a-t-il clarifié. M. Doumbia rappelle aussi que toutes les régions du Mali seront concernées par ce don de sang. Au sujet de la crise sociopolitique, l’enseignant de profession reste clair :« Le problème de notre pays est que les institutions ne sont plus fortes. C’est ce qui explique la persistance de ces nombreuses crises au Mali ».

Le porte-étendard du MPC s’exprime davantage, faisant des propositions de solution à cette crise :« Je propose le mémorandum proposé par le M5-RFP comme piste de sortie de cette crise : le président de la République reste au pouvoir ; les membres de l’Assemblée nationale et de la cour constitutionnelle démissionnent ; la nomination d’un Premier ministre de plein pouvoir, si possible la refondation de l’État ».

Pour Abdrahamane Coulibaly, « c’est pour sauver des vies que la jeunesse a ainsi décidé de tenir cette journée. Puisque, dit-il, une poche de sang peut sauver la vie d’un homme ».D’après lui, cet évènement a été organisé suite à la tenue d’une assemblée générale des membres du parti qui ont adhéré à cette cause patriotique. Et le secrétaire général du MPC d’assurer que d’autres gestes du parti s’en suivront.

Quant au représentant de la direction du centre national de transfusion sanguine, M. Traoré, de tels actes doivent être encouragés et imitéspar tous.« Avec cette période de covid-19 que nous traversons, les demandes de sang deviennent de plus en plus fortes. Du coup, étaye M. Traoré, Le stock que nous disposons ne permet pas de répondre à toutes les demandes qui nous sont adressées ». Cette période de covid-19 avait, selon ce dernier, a paralysé toutes les activités du centre national de la transfusion sanguine.« Nous avons fait trois (3) à quatre (4) mois sans faire de collecte mobile. Cela impacte négativement sur la distribution de sang », soutient M. Traoré, qui a plein espoir  que ce geste des militants  de son parti renforcera le stock de la direction.Une poche de sang peut sauver trois à quatre vies. Nous encourageons les autres citoyens à ce geste salutaire, explique le représentant.

Mamadou Diarra
Source : Le Pays

A leur tour, les Bahamas ont rouvert leurs frontières le 1er juillet. Pour pouvoir séjourner dans l’archipel, tous les visiteurs devront présenter à leur arrivée une preuve de test PCR négatif  au covid-19, datant de moins de 7 jours. Les enfants de moins de deux ans, les pilotes privés ne débarquant pas de leur appareil ainsi que les citoyens et résidents bahaméens, et les propriétaires de résidence en provenance des pays anglophones de la Communauté des Caraïbes (Caricom) seront exemptés de tests.

Tous les voyageurs devront néanmoins remplir un visa sanitaire électronique disponible sur ce lien, à compléter par la Travel Health Card pour les déplacements à l’intérieur de l’archipel ou combinés d’îles (voir ici). Une confirmation automatique sera envoyée et sera à présenter à l’arrivée.

Un programme de certification sanitaire

En revanche, ainsi que le souligne l’OT des Bahamas, aucune quarantaine ne sera imposée à l’arrivée. Néanmoins, les voyageurs présentant les symptômes du covid seront isolés dans une zone à l’écart des autres passagers pour des tests supplémentaires, est-il précisé. Sur place, les mesures barrières et les consignes sanitaires devront être respectées. Les voyageurs sont d’ailleurs invités à suivre la campagne “Pour un voyageur en bonne santé”, encourageant les visiteurs à respecter les mesures de distanciation sociale, à se laver régulièrement les mains et à “se déplacer en permanence avec des équipements de protection individuelle tels que des masques, comme ils le feraient avec leur crème solaire ou leur maillot de bain.”

Un programme de certification a par ailleurs été instauré pour toutes les destinations de l’archipel, le programme “Clean & Pristine”. “Toutes les entités accueillant du public doivent s’assurer qu’elles respectent les directives sanitaires et de sécurité du gouvernement afin de recevoir cette certification”, souligne l’OT, qui indique qu’à ce jour, de nombreux établissements et organismes ont déjà reçu la certification. Des tournées d’inspection sont prévues par le Department of Environment Health Services et le Ministère de la Santé pour contrôler le respect de ces protocoles.

Seulement 11 décès liés au covid aux Bahamas

Au niveau de l’aérien, les compagnies Air Canada, American Airlines, British Airways et Delta Airlines reprendront leurs dessertes au départ de l’Europe dès cet été, “ceci sous réserve de modifications et de la levée des restrictions d’entrée et de transit aux Etats-Unis, au Canada et en Angleterre pour les Européens.

Les  Bahamas recensent seulement 11 décès du covid dans l’archipel, un chiffre qui n’a pas évolué depuis la fin avril. 13 des 16 destinations de l’archipel n’ont enregistré aucun cas de covid, souligne l’OT.

 

A lire aussi :

The post Les Bahamas rouvrent leurs frontières, pas de quarantaine, mais des tests pour les touristes appeared first on L'Echo Touristique.

Calendrier

« Juillet 2020 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31